Samedi 30 avril 2005 : Ouarzazate ==> Marrakech PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Dimanche, 01 Mai 2005 00:11

Retour à Marrakech par les pistes. Plus de 40 kilomètres de chemin montagneux dont certains passages très difficile. On a pu découvrir de nouveaux paysages et nous sommes passés dans des villages vraiment retranchés. Même si c’était long (2H00 ou 2H30 pour 40 Km) c’était bien d’être passé par cette piste et non par la route utilisée à l’aller.

A Marrakech nous avons commencé par visiter le jardin Majorelle, Restauré par…Yves Saint Laurent. J’ai été assez déçu par cette visite, beaucoup de palmiers et pas ou peu de plantes du pays et très peu de couleurs. Nous avons ensuite passé le reste de l’après midi et une partie de la soirée dans les souks de Marrakech. L’ambiance est vraiment sympathique avec tous les vendeurs qui font directement « copain – copain » pour attirer notre sympathie et que l’on achète quelque chose. C’est impressionnant de voir une telle densité de vendeurs. Les négociations de prix sont bien marrantes, en général on commence par diviser le prix par 2 avant de penser vraiment à acheter. Quelques anecdotes :

 

Le vendeur fou ! 

Un vendeur refusait de descendre vraiment le prix de son grand plat, environ 1,7 fois seulement. Nous sommes donc partis de sa boutique sans rien acheter puis nous avons continué nos achats. Quelques minutes plus tard, nous nous sommes retrouvés face à face avec le vendeur du plat, il venait nous indiquer qu’il était dorénavant d’accord avec le prix que nous lui proposions !! Il avait réussi à nous retrouver dans la foule pour réaliser sa vente, impressionnant. Il nous a indiqué que « le patron était d’accord, mais c’est vraiment pour vous faire plaisir. Rien que pour vous »...

 

Le cadeau

Notre conducteur a mis, lors de nos nombreux kilomètres, une cassette audio « typique Marocaine ». Ma sœur, aimant bien la musique, lui avait demandé les références ainsi qu’un prix maximum pour l’acheter.

Sur le souk de Marrakech nous avons retrouvé une casette audio du même auteur mais le prix était plus élevé que ce que notre conducteur lui avait indiqué. Ma sœur discutait le prix et les titres des chansons avec le vendeur mais également avec une jeune Marocaine qui était également en train de réaliser des achats. Pour faire des pauses dans les âpres discussions tarifaires nous discutions avec la Marocaine, c’est comme cela que nous avons appris qu’elle vivait en France (à Paris) et qu’elle était à Marrakech pour les vacances. Et puis un moment notre interlocutrice a indiqué à ma sœur qu’elle lui offrait sa casette audio !!!!! Nous ne la connaissions seulement depuis 2 minutes, sympa de sa part !