Chapada Diamantina : nature, randonnées et rencontres de voyage PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mercredi, 21 Mars 2012 01:23

Suite à la parenthèse du carnaval passé à Recife – Olinda, je reviens vous parler de mon mois de voyage dans l’Etat de Bahia en décembre et janvier dernier. Oui, l’ordre chronologique n’a pas été respecté, mais est-ce important... ?

Après quelques jours à Salvador, je décide de prendre la direction du « Parque Nacional da Chapada Diamantina ». Situé dans les montagnes et plateaux de la chaîne Sincora, ce parc national est l’un des plus connu du Brésil. Avec la collaboration d’Aline et Virginia, deux Belorizontinas (habitantes de Belo Horizonte dans le Minas Gerais) rencontrées à la gare routière, je réussi à acheter la dernière place dans le bus en direction de Lençois, la principale ville de la Chapada Diamantina. J’ai de la chance ! Lorsque j’arrive à destination, en plus des deux brésiliennes qui m’ont aidées à avoir une place dans le bus, j’ai fait connaissance de Sabrina, une brésilienne de Salvador, adepte de CouchSurfing (elle me montrera des quartiers très sympas de Salvador lorsque j’y repasse), et de Marie, une française en vacances au Brésil.

Cliché classique de la Chapada Diamantina, Bahia

Cliché classique de la Chapada Diamantina, Bahia

Rencontrer des gens de différents horizons est quelque chose que j’affectionne particulièrement, ce début de voyage se déroule donc très bien. Les trois brésiliennes ont réservés un logement, les deux « frenchies » (la française et moi), évidemment, n’avons rien. Plus qu’une simple coïncidence, c’est une vraie différence culturelle. Ce n’est pas bien de faire des généralités mais...d’une manière générale les brésiliens partent peu « à l’arrache » sans prévoir transport, logement et parfois même circuit complet avec antécédence. Les Européens, eux, le font beaucoup plus facilement, et j’en suis un bon exemple...

Joli paysage de la Chapada Diamantina, Bahia

Joli paysage de la Chapada Diamantina, Bahia

Pendant 2-3 jours je me balade autours de la ville de Lençois, parfois avec Marie –nous partageons un dortoir de 8 lits-, parfois avec une anglaise –du même dortoir- et parfois seul. Ces balades sont toutes très faciles, agréables et propose des paysages ou cascades sympas. Mais soyons clair, je souhaite découvrir la Chapada Diamantina en partant plus longtemps qu’à la journée, j’aimerai effectuer une randonnée de 4-5 jours. Pour cela il est « obligatoire » d’avoir un guide, les chemins ne sont pas balisés et il n’existe pas de carte digne de ce nom. Mais les guides coutent chers, très chers, il faut donc un groupe de plusieurs personnes pour diminuer un peu les frais. C’est en mangeant des « crêpes bretonnes » dans un petit restaurant de Lençois que je recroise Aline et Virginia, les deux Belorizontinas rencontrées dans le bus. Avec leur groupe de copains, ils souhaitent également faire une randonnée de plusieurs jours. Banco, on partira ensemble ! Ca sera la Vale do Pati, sur 4 jours.

Paysage lors du treck de la Vale do Pati, Chapada Diamantina (Bahia)

Paysage lors du treck de la Vale do Pati, Chapada Diamantina (Bahia)

Notre groupe comprend six personnes plus deux guides. Personnellement j’aurai opté pour un guide professionnel, certes plus cher mais qui a un réel apport concernant les lieux, la faune, la flore, etc. (si cela vous intéresse, je peux d’ailleurs vous passer un bon contact). Nous avons finalement deux « guides de rue », qui connaissent les chemins mais dont l’apport reste limité. D’ailleurs, le manque de professionnalisme de l’un d’eux lui a couté cher : pour les 30 dernières minutes de marche du premier jour il a remplacé ses chaussures de randonnée par des sandales ouvertes…et il s’est fait mordre par un serpent. Après avoir passé la seconde journée au lit, il a du être évacué car son pied ne cessait de gonfler.

Vu de la Chapada Diamantina, lors de la randonné Castelo

Vu sur la Chapada Diamantina, lors de la randonnée Castelo

Le fonctionnement démocratique de notre groupe nous a également fait dormir « chez l’habitant » et non sous la tente. Soyons clair, les échanges avec les « habitants » sont assez limité, on a par contre l’occasion de rencontrer d’autres groupes qui effectuent des trecks de quelques jours. Un couple de français (d’ailleurs recroisé 10 jours plus tard à 500Km de la !), deux hollandaises avec qui j’avais failli partir faire un treck 2 jours plus tôt…et deux « gringos » (étrangers) perdus depuis 2 jours. Ce couple anglo-bolivien est parti sans guide pour une randonnée de plusieurs jours, mais ils ont eu quelques problèmes d’orientation. Complètement perdus, ils ont passés leur première nuit dans un endroit peu propice au camping, dans une tente qui prenait l’eau à cause d’une forte pluie. Lorsque nous les rencontrons au bivouac, ils récoltent des informations et conseils pour atteindre le village de Capão le lendemain. Après une bonne nuit, ils quittent le campement à 6h00 pour arriver tôt à destination.

chemin pour rejoindre le village do Capão dans Chapada Diamantina, Bahia

Le chemin pour rejoindre le village do Capão dans Chapada Diamantina, Bahia

Le lendemain, justement. Nous mettons un peu de temps à décoller et commençons à marcher vers 8h00, en direction de « Chachoeirão » (« grande cascade »). Alors qu’on marche depuis environ 1h30…on tombe sur le couple anglo-bolivien. Ils sont la, au milieu de rien. Perdu. De nouveau, perdu. On ressort la carte et leur explique comment atteindre le fameux village de Capão. L’anglais ne parle pas du tout portugais et sa copine bolivienne parle « portunhol » (mélange d’espagnol et portugais) et manifestement ils n’ont pas bien compris les informations qui leurs ont été passées la veille ; ils ont pris à gauche au lieu de prendre à droite...

Les deux randonneurs perdus (à gauche) demandent leur chemin – Chapada Diamantina, Bahia

Les deux randonneurs perdus (à gauche) demandent leur chemin – Chapada Diamantina, Bahia

Ils décident finalement de retourner au campement pour se reposer. Ils passeront les deux jours suivants à marcher avec nous, probablement le meilleur moyen de ne pas se perdre ! Même s’il faut bien avouer que ça n’avait vraiment pas l’air de les préoccuper d’être perdus pendant plusieurs jours. En plus de nos conseils géographiques, ils ont accepté très volontiers notre nourriture. Ils n’avaient en effet plus grand-chose à manger et avaient très faim...

L’eau rouge des rivières de la Chapada Diamantina, Bahia

L’eau rouge des rivières de la Chapada Diamantina, Bahia

Pendant plusieurs jours nous marchons dans la Chapada Diamantina, découvrant des paysages très sympas. Nous profitons des cascades pour se rafraichir, même si l’eau est parfois bien froide... Pour s’hydrater, nous buvons directement l’eau des cours d’eau, classique. La particularité ici est que l’eau…est « rougeâtre ». Elle contient une forte dose de fer et de nombreux minéraux ; tout ça est bon pour la santé parait-il (à condition de ne pas en abuser), mas au début on hésite un peu quand on voit la couleur de l’eau dans la bouteille.

Votre serviteur qui boit de l’eau rougeâtre, Chapada Diamantina, Bahia

Votre serviteur qui boit de l’eau rougeâtre, Chapada Diamantina, Bahia

De retour à Lençois, je fais de nouveau quelques randonnées à la journée. Seul, en groupe ou accompagné (notamment) de Feberika, une brésilienne qui travaille dans une agence de voyage et qui connaît très bien la région pour y habiter depuis toujours.

Les soirées étaient calmes mais très sympas, avec de nouveau pleins de rencontres d’autres voyageurs : un Belge tombé amoureux du Brésil et qui vient souvent y passer ses vacances, un Allemand qui voyage à travers le pays après avoir été bénévole dans une association pendant quelques mois, un couple de français qui voyage autour du monde pendant une année, une Belge découvrant le pays et pleins de personnes, locaux ou touristes, avec qui on se retrouve assis à la même table après les avoir croisés à de nombreuses reprises dans les (petites) rues de Lençois.

La Cachoeira do Sossêgo dans la Chapada Diamantina, Bahia

La Cachoeira do Sossêgo dans la Chapada Diamantina, Bahia

J’ai été très content de mon (court) voyage d’une dizaine de jours dans la Chapada Diamantina. Bien sur, la beauté du lieu, mais surtout les rencontres effectuées pendant ces 10 jours étaient vraiment sympas. Pour moi, le voyage est la découverte d’un lieu, des habitants qui y vivent et de la manière dont ils y vivent. Mais c’est aussi et surtout des rencontres. La rencontre des locaux comme à Diamantina (la ville, en 2009), Brasília ou Salvador et la rencontre d’autres voyageurs, comme ici dans la Chapada Diamantina. Ces rencontres de gens différents, ayant des histoires, des vécus, des cultures et des visions des choses différentes sont toujours agréables et enrichissantes. Et ces « rencontres de voyage », en tout cas celles vécues dans la Chapada Diamantina, étaient toutes d’une simplicité et spontanéité appréciables.

Le groupe à la fin du treck, avec 2 marcheurs en plus mais un guide en moins – Chapada Diamantina

Le groupe à la fin du treck, avec 2 marcheurs en plus mais un guide en moins

J’ai bien entendu crée des albums photos de cette dizaine de jours dans la Chapada Diamantina, n’hésitez pas à y faire un tour. Un moyen de découvrir la Chapada Diamantina depuis chez vous !

Até logo,

 

Commentaires   

 
#21 lescamela 20-07-2014 13:33
Bonjour,

je suis également à la recherche dun guide pr un treck de 5 jrs? As tu des infos? Merci d'avance tres joli blog
Citer
 
 
#22 Steph 20-07-2014 13:38
Je viens de t'envoyer les infos par mail!
(Merci pour ton commentaire concernant mon blog)
Citer
 
 
#23 Lilou88 07-02-2015 02:17
HEy salut

JE suis sur lencois du 17 au 20 fevrier 2015 as tu des conseils sur comment y aller ? car je pars de Salvador et si tu connais un bon guide pour les chapada je ne dis pas non ;)

Merci a bientot
Citer
 
 
#24 Steph 08-02-2015 21:24
Lilou, je viens de t'envoyer les infos.
Citer
 
 
#25 Marine 09-03-2015 20:02
Bonjour,
Je souhaite faire un trek de 3 ou 4 jours au mois d'Avril.
Est-ce qu'il faut mieux réserver à l'avance?
Est-ce que les prix des agences en ligne comme Nas Altura ne sont pas trop élevés? (en moyenne 300 à 400 euros pour 3/4 jours de trek)
Merci!
Citer
 
 
#26 alexis 08-09-2015 16:13
Bonjour Steph,
Je pars pour la Chapada Diamantina fin Janvier. Pour y allé pas de problème mais j'ai bien besoin d'adresses d'auberge (nous sommes 3, un couple et un petit de 5 ans qui s'adapte partout)ainsi que de guides. Je veux bien un ordre d'idée des prix si cela t'es possible.
Bien à toi.
Alexis
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir