Premières navigations et découverte de Rio de Janeiro vu de la mer PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mercredi, 21 Avril 2010 23:41

Ceux qui me connaissent personnellement, ceux qui lisent TravelSteph.com depuis le début et ceux qui ont lu la rubrique A propos de ce site le savent : mon sport favori est le bateau à voile. Et pourtant, j’en parle très peu ici, tout simplement car j’ai eu peu d’occasions ou de possibilités de naviguer lors de mes périodes à l’étranger. En Australie j’avais tout de même navigué sur un monocoque de 60 pieds (18,28 mètres) après avoir travaillé dessus quelques semaines en vu de le préparer pour la Velux 5 Oceans, une course en solitaire autour du monde. J’avais ensuite navigué à Melbourne et Geelong, je faisais parti d’un équipage pour faire des exhibitions pour un constructeur automobile.

Mais depuis ces navigations en février 2007, je n’avais plus navigué lors de mes séjours à l’étranger (hormis une croisière aux Whitsundays Islands). Ce vide s’explique autant par le fait que j’avais peu d’opportunités –je ne restais jamais assez longtemps au même endroit- que par choix. Je préférais en effet profiter de mes voyages pour découvrir le pays, la culture et les populations locales que de passez mes week-end sur l’eau. Mais il est évident que cela me manquait…et ça faisait du bien de retourner « tirer des bords » lorsque j’étais en France.

Alors forcément lorsque j’ai fait mon sac pour partir à Rio de Janeiro, j’ai mis un short et une paire de gants pour pouvoir naviguer. Malheureusement mes problèmes de santé dus à une réaction du vaccin contre la fièvre jaune m’ont éloignés des pontons.

En décembre ou janvier je me suis tout de même rendu au « Iate clube do Rio de Janeiro », le principal club de voile de la ville. Je souhaitais glaner des informations et, si possible, prendre des contacts et laisser une annonce pour trouver des embarquements. Malgré mon sourire, ma bonne humeur et de la politesse, je n’ai jamais réussi à passer le contrôle de sécurité à l’entrée du club… J’ai pourtant tout essayé…et j’ai l’habitude de rentrer dans les yachts clubs « privés » et interdits au public (Australie, Suisse, Angleterre, etc.). Mais cette fois-ci, rien à faire. J’ai finis par rebrousser chemin, déçu.

C’est finalement par l’intermédiaire de…mes parents que j’ai pu rentrer dans ce club de voile. Ils ont discuté avec leur voisin dans l’avion entre Paris et Rio et, de fil en aiguille, ils en ont arrivé à discuter de voile. Ivan, Brésilien vivant désormais en France, s’est alors proposé de me donner un coup de main en transférant ma demande d’embarquement à ses contacts. Une fois ma santé améliorée, les choses sont allés très vite : j’ai envoyé un mail, 2 heures après tout était organisé et le samedi suivant je me rendais de nouveau au Iate Clube do Rio de Janeiro. Cette fois-ci, aucun problème pour rentrer, il m’a suffit d’appeler le contact d’Ivan et de donner au gardien les bons noms et les portes se sont immédiatement ouvertes. C’est impressionnant de voir comment une situation « sans issus » s’est très facilement débloquée en ayant de bons contacts. Encore merci à Ivan et Eduardo (le skipper) !

J’ai eu l’occasion de naviguer les deux jours du week-end sur un bateau de 53 pieds (16 mètres), 100% carbone, et avec un équipage au top niveau (champion olympique, champion du monde, vainqueur de la Volvo Ocean Race, etc.). Super week-end de nav’ passé en tant que régleur de grand-voile. Que ça fait du bien de tirer sur des écoutes ! Nous sommes parti d’Urca -au pied du Pain de Sucre- et sommes allé virer au large de Copacabana, cela m’a donc permis de voir Rio de Janeiro depuis l’Océan Atlantique Sud. Et cela est absolument magnifique. Le samedi en fin d’après midi, le jeu de lumière avec les montagnes qui entourent la ville était splendide. Je n’ai évidemment pas de photo, je n’étais pas la pour faire du tourisme !

Le dimanche soir le skipper m’a proposé d’aller régater avec eux le week-end suivant à Buzios, une station balnéaire situé à 3 heures de Rio et parfaite pour naviguer. Malheureusement il fallait prendre une journée de congé et des déplacements professionnels ne m’ont pas permis de m’absenter. C’est bien dommage, mais il devrait y avoir d’autres opportunités…

Até logo,

 

Commentaires   

 
#1 Fjord 22-04-2010 07:16
Même si je ne connais rien à la voile (personne n'est parfait ! ;-) ), je sais combien il est important de "renouer" avec une de ses plus grandes passions... Alors, je suis ravie que tu aies pu de nouveau naviguer ! :-)
Et qu'en prime tu aies profité d'une magnifique vue !
 
 
#2 Solenne 22-04-2010 23:02
Hey!
GENIAL!! C'est extra que tu ais pu naviguer! En plus, dans ces conditions! Trucs de ouf!! Tu es tjs doué pour les (supers) bons plans! Même si là, je félicite aussi les parents, qui t'ont largement permis d'y arriver!
Yahou!!
Besos fuertes!
 
 
#3 Dominique 14-09-2011 19:38
Bonsoir,
J'ai lu avec intérêt ton aventure de navigation à Rio. J'étais en train de chercher sur google un embarquement pour quelques jours autour de Rio, à une période non définie, en fonction des propositions que l'on pourrait me faire, et je suis tombé sur ton site. Je suis prêt à participer financièrement bien sûr.
Peux tu me donner quelques conseils, (je navigue depuis très longtemps, j'ai moi même un voilier de 30 pieds en France) et des adresses ou dses gens à contacter. Merci
 
 
#4 Stéph 16-09-2011 00:24
Bonjour Dominique,

Quel genre de navigation cherches-tu ? Balade ou régate ? Convoyage ? Combien de temps ?
D'après ce que j'ai aperçu et entendu, les bateaux des voyageurs sont plutôt situés à Niteroi (de l'autre côté de la baie) ; au Iate Club de Rio de Janeiro il y a bien sur des voiliers de croisière, mais aussi des bateaux typé régates.

N'hésites pas à m'envoyer un mail (utilise le formulaire de contat du site) m'expliquant ce que tu cherches exactement et je verrai ce que je peux faire, mais je ne promet rien (à part d'essayer !).
Détail, parles tu anglais ? Ou Portugais ? Ou Espagnol ?

Até mais,