Bloqué à la maison à cause de la pluie, celle-ci entraine la mort d’une trentaine de personnes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mardi, 06 Avril 2010 14:58

Lundi en fin de journée, alors qu’il pleut relativement fort, une collègue me dit « je dois partir maintenant sinon je ne pourrai pas rentrer chez moi à cause des inondations sur les routes. Il ne faut pas que tu tardes non plus, sinon tu seras bloqué ». Une demi-heure plus tard, elle m’appelle pour m’indiquer la route la plus praticable. J’y passe 15 minutes plus tard et c’est déjà limite…mais la voiture franchie les zones inondées sans s’arrêter, ouf ! Sur le chemin la pluie s’intensifie, la visibilité est vraiment mauvaise. Dans ma direction le trafic est fluide, mais j’ai une pensée pour les gens qui vont dans l’autre sens, ils sont totalement arrêté et la plupart vont à 30 ou 35 Km de la...

Ce mardi matin, je prends la direction de mon lieu de travail comme tous les jours. Et, alors que je m’attendais à un trafic chargé à cause de la pluie, les routes étaient totalement vides. Tout juste 2 ou 3 voitures par-ci par-là. J’ai regardé plusieurs fois ma montre pour être sur de ne pas être une heure en avance…mais non, le timing est bon. Les routes sont gorgées d’eau avec des « flaques » partout, mais pour l’instant je progresse normalement. Les choses se gâtent à quelques kilomètres de mon usine : la route est bien inondée, et même si certaines voitures passent, j’ai peur de me retrouver bloquer, en panne. Je fais demi-tour pour passer par une autre route et j’appelle un collègue pour lui demander s’il a réussi à arriver à destination et si oui, par quelle route (car « tous les chemins mènent à Rome »). La réponse est claire : il est impossible d’accéder à l’usine avec une voiture normale, ça passe tout juste avec un 4x4 et encore c’est juste, je dois retourner chez moi.

Arrivée à domicile je regarde les nouvelles et je découvre alors que la ville est paralysée. Les fortes pluies qui s’abattent depuis lundi soir ont provoqué d’importantes inondations un peu partout dans la ville et, de fait, des « embouteillages monstres ». Un article de France2.fr indique « De nombreuses voitures étaient abandonnées dans les rues et certains automobilistes étaient bloqués depuis lundi soir dans leur véhicule en raison des embouteillages ». Un appel à la population a été effectué pour demander aux gens de rester chez soi « Toutes les rues importantes de la ville sont coupées par des inondations. Tenter de franchir ces inondations fait courir à chacun un risque énorme » a notamment déclaré Eduardo Paes, le préfet de Rio. Les tunnels sont eux aussi coupés et il y aurait encore d’importants embouteillages en cette fin de matinée.

Mais, surtout, et c’est bien plus dramatique, une trentaine de personnes ont déjà trouvée la mort à Rio de Janeiro ça cause de ces fortes pluie (la presse française indique souvent 11 morts, mais des sources Brésiliennes m’ont parlé du triple). Et comme souvent dans ces cas la, les victimes sont les habitants des quartiers pauvres de la ville, notamment des favelas du nord de Rio. Ces quartiers sont souvent soit en zone inondable, soit au contraire sur des pentes, donc extrêmement vulnérable aux glissements de terrains. J’ai une pensée pour les familles et les amis des personnes décédés.

A l’heure actuelle, la pluie s’est calmée mais nous avons toujours des averses de temps à autre. A suivre dans les prochaines heures...

EDIT (14H00 heure locale, 17H00 GMT) : le bilan est maintenant de 50 à 80 morts suivant les sources, bilan qui pourrait encore doubler dans les prochaines heures. Le gouverneur aurait évoqué la possibilité de déclaré l'état d'urgence dans tout l'Etat de Rio de Janeiro. D'après une dépêche AFP, « les précipitations ont été plus de deux fois plus élevées que pour tout un mois d'avril ». Dans mon quartier je n'ai pas vu de gros problèmes, mais certaines zones de la ville ont été paralysées toute la nuit ; l'article de l'AFP cite notamment une journaliste qui déclare « Je suis sortie du centre-ville à 20h et je suis arrivée chez moi, en bus, à huit heures du matin, un trajet qui en temps normal se fait en 40 minutes ». Même si c'est moins intense que la nuit dernière, la pluie est de retour de manière continue.

Até logo,

les précipitations ont été plus de deux fois plus élevées que pour tout un mois d'avril
 

Commentaires   

 
#1 Claire 06-04-2010 15:56
Take care Stef et bien sûr énorme pensée à tous ces disparus (trop souvent oubliés). Besos grandes
 
 
#2 Mimine 06-04-2010 19:10
Truc de malade!!!!
La vache!!! Take Care Stéphane!
Stay at home!!! Sweet home...
Bisous
 
 
#3 Yoyo 06-04-2010 21:06
Il y avais déjà eu des inondations début mars en 1 ou 2H de pluie, une partie de la ville avait 30cm d'eau !
La pluie était très forte. Il y avait des torrents d'eau sur les trottoirs et sur la route.
Et c'était qu'une seul soirée. Alors plusieurs jours, j'ose pas imaginer :(

Bon courage !
 
 
#4 Christelle 07-04-2010 19:39
salut Stéphane,
J'ai vu ca aux infos ce midi...
Sois patient et fais attention à toi.
Christelle