Sacré vaccin contre la fièvre jaune ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mardi, 09 Février 2010 23:41

Tout d’abord, veuillez m’excuser pour le manque de nouvelles et d’articles, les dernières semaines ont été très chargées. Je vais essayer d’y remédier et d’écrire plus souvent, notamment avec le carnaval qui a déjà débuté ici à Rio de Janeiro et qui, vous l’imaginez, anime la ville !

Je l’ai évoqué dans mon dernier article, j’ai du retourné à l’hôpital plusieurs jours suite à une reprise des douleurs sur mes « côtés » et une perte de sensibilité de ma gauche jambe. Cela est vraiment mal tombé avec la visite de mes parents, au Brésil pour une dizaine de jours. Je suis sorti de la Clinique São Vicente le samedi 30 janvier et j’ai repris le travail deux jours plus tard. Mercredi dernier j’ai eu un rendez-vous avec l’un des meilleurs neurochirurgiens du Brésil pour qu’il étudie les différents IRM que j’ai passé ces derniers mois. Son diagnostique confirme ceux établis par mes autres médecins : une (grosse) réaction au vaccin contre la fièvre jaune ; réaction atypique du fait de sa reprise après une période d’amélioration. Ce diagnostique est le « meilleur » et le moins grave des cas possibles. Aucune tumeur n’a été décelée et le traitement oral que je suis actuellement devrait, on l’espère, suffire. Le rapatriement en France, qui avait de nouveau été évoqué, s’éloigne de nouveau. Autant vous dire que ça fait du bien ! J’espère que je vais retrouver la sensibilité de ma jambe gauche et, surtout, qu’aucun problème de motricité apparaitra.

Maintenant, j’aimerai vraiment que toutes ces histoires rentrent vite dans l’ordre et que ces séjours à l’hôpital, ces IRM et rendez-vous avec les médecins ne deviennent qu’un vieux et mauvais souvenir. J’espère que ma moelle épinière va redevenir sage et reprendre sa taille normale en arrêtant de me jouer des tours. A suivre dans les prochaines semaines et prochains mois...

Le samedi soir 30 janvier j’ai enfin pu passer la soirée avec mes parents et le Belge, qui était resté pour les accueillir. Après un diner à côté de l’appartement on s’est rendu à Ipanema pour un « bloco »…mais nous sommes arrivés à la fin et on a vite fait demi tour en voyant que c’était une soirée gay, ça ne nous branchait pas trop !! Une caïpirinha sur la plage a fait le bonheur de mes hôtes, pendant que je savourai une coco bien fraiche...

Dimanche nous avons « fait les vrais touristes » en nous rendant au Christ Rédempteur (Corcovado), probablement le symbole le plus connu de Rio (avec le Pain de Sucre, Copacabana et le Carnaval). Alors bien sur cette visite a pour but de voir de près cette fameuse statut haute de 38 mètres de haut et de 1145 tonnes, mais c’est aussi l’occasion d’avoir une jolie vue sur la ville de Rio de Janeiro, puisque la statut est située à 710 mètres d’altitude. Malheureusement le temps n’était pas avec nous et il a fallu jouer avec les nuages pour apercevoir, durant quelques minutes, les alentours.

La pause devant le Christ Rédempteur, le drapeau Brésilien à la main

Même si la visibilité n’était pas très bonne, c’est toujours intéressant de voir une ville « du ciel », ça permet de se rendre compte de pleins de choses, d’en localiser d’autres, de comprendre les extensions, etc. J’y retournerai un jour ou il fait beau pour en profiter davantage.

Le lundi matin mes trois hôtes –mes parents et le Belge- sont partis, les premiers à Paraty et le second à Florianópolis. Paraty, c’est l’endroit ou j’avais prévu d’aller passer 3 jours avec mes parents mais j’avais du annuler à cause de ma nouvelle hospitalisation. D’après ce que m’ont dit mes parents, c’est un endroit très joli et agréable, c’est dommage de ne pas avoir pu y aller ensemble pour partager ce moment.

Mes parents sont revenus mercredi soir, ils souhaitaient être présent avec moi ce jour la dans le cas d’une mauvaise nouvelle du neurochirurgien. Ils sont donc rentrés mercredi « pour rien », mais on préférait ça !!! Ils ont passés les deux jours suivant à se balader seuls dans Rio, pendant que je travaillais. Ils ont pu découvrir les grandes difficultés pour se déplacer dans la ville mais ils ont vraiment appréciés les Cariocas qu’ils qualifient « d’extrêmement gentils, toujours prêt à nous renseigner et nous aider, fiers de dire quelques mots en français, vraiment super sympa ! ».

Samedi nous sommes allés au Pain de Sucre, cette fois avec un grand ciel bleu. Du haut des 396 mètres du « rocher », Rio de Janeiro est vraiment une ville extraordinaire, avec ses montagnes, sa mer et ses baies. La « plus belle ville du monde » ? Il m’en reste encore beaucoup à voir avant de trancher (et, soyons clair, cette donnée tout à fait subjective n’avance pas à grand chose !).

La vue du Pain de Sucre, on aperçoit notamment Copacabana à gauche

Le reste de la journée s’est passé tranquillement, avec une tentative non concluante d’aller à Ipanema (trop de monde). Dimanche, après un tour à Santa Theresa nous nous sommes rendu avec succès à Ipanema  pour voir des « blocos », il s’agit de groupe de musiciens qui jouent dans les rues en avançant. Sympa !

Les soirées de vendredi et de samedi ont été bien différentes : pour la première nous sommes allés au Monobloco (Lapa) ou il y avait un concert. La soirée était typiquement Brésilienne et populaire, à vivre au moins une fois quand on vient à Rio (voire plus, perso je trouve ça bien sympa comme soirée). Le lendemain nous sommes allés au Rio Scénarium, une boite branchée (et plus touristique) dans un cadre super ; ma mère à pu apprendre quelques pas de samba pour son plus grand bonheur.

Mes parents devant Copacabana, depuis le Pain de Sucre

J’ai raccompagné mes parents à l’aéroport dimanche soir, ils ont quittés les hautes températures de Rio (44°C dimanche, parait-il, avec 50°C en température ressentie !) pour le froid et le gris de Nantes.

Même si mon hospitalisation a changé les plans et ne nous a pas permis de passer un long week-end ensemble, c’était vraiment très sympa de recevoir, pour la première fois, mes parents « chez moi ». Nous avons passés de bons moments à discuter, j’ai pris plaisir à leur faire découvrir (une petite partie) de ma ville et de ma vie ici et ils ont été contents de voir mon environnement et de partager un moment de « ma vie chez moi ». Ils ont aussi pu rencontrer mes médecins, ce qui leur a permis de voir que j’étais bien pris en charge.

Le Belge, mon autre « visiteur » actuellement au Brésil, est en vadrouille dans le sud du pays et il rentre en fin de semaine pour le carnaval. A partir du week-end prochain je vais peut-être héberger aussi une française (que je ne connais absolument pas) qui cherche un logement sur Rio, j’aurai l’occasion de vous en reparler prochainement...

PS : les albums photos arriveront dans les prochains jours, je n’ai pas encore eu le temps de m’en occuper, désolé.

Até breve,

 

Commentaires   

 
#1 Sol 10-02-2010 01:09
Cool! Enfin des nouvelles d'une partie de la tribu! J'allais voir tous els jours et puis...enfin un message! Ravie que tu ai profité de la visite des parents!
Ils me raconteront quand je repasserai pas Nantes!
Besos fuertes!
 
 
#2 Juliette 10-02-2010 02:07
contente que t ailles mieux..je comprends mieux pourquoi tu me mettais en garde ontre le vaccin..
je trouve la photo avec tes parents magnifique..
 
 
#3 camille 10-02-2010 10:34
Qu'est-ce que tu ressembles à ton père!!
eh bien, la peur des vaccins semble parfois justifiée. c'est déjà pas drôle d'être hospitalisé et/ou malade en France, alors à l'étranger encore moins!
Remets toi bien!
a + camille
 
 
#4 marielle 10-02-2010 15:34
C'est-mi-gnon !!!... Sans rire les nouvelles et les photos font vraiment plaisir !!!!!!
J'espère que pour ta jambe ça ira de mieux en mieux ! Merci pour la carte qui a mis + d'un mois pour arriver...
Je t'embrasse bien fort, bon carnaval et bon boulot tout de même...
 
 
#5 Mimine 10-02-2010 23:28
Bien de lire tout ça mon p'tit Steph!!!
Profites des températures chaudes et imagines nous gratter le pare-brise le matin!
Belles photos et belles ballades touristiques! Et j'attends avec impatience les autres images de ce pays chaud ;)
Bisous !