Diamantina, ce petit bijou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Vendredi, 25 Décembre 2009 21:13

Et voila, comme prévu je suis en vacances depuis vendredi dernier. Comme j’avais décidé de ne pas partir très loin de Rio de Janeiro, j’ai souhaité continuer à voyager en transport « lent », à savoir le bus, car le train est peu développé ici. Outre des économies financière (et une limitation de mon « bilan carbone » !), voyager en bus me permet d’être avec les « vrais » Brésiliens, ceux qui constituent la majeur partie de la population du pays. Alors, bien sur, je serai amené à prendre l’avion durant mon année ici, mais quand le trajet est réalisable en bus sans prendre les 2/3 du temps, c’est parfait !

J’ai donc quitté Rio dimanche matin. La première partie du voyage s’est bien passée, avec un conducteur qui devait s’entrainer pour la prochaine saison de Formule 1. Vu la vitesse à laquelle il roulait, je pense qu’on peut enlever le transport en bus de la catégorie « transport lent ». Enfin nous sommes malgré tout arrivés entier à Belo Horizonte. La seconde partie du voyage a été plus tranquille, avec des rencontres sympas qui m’ont permit de pratiquer mon portugais. Les Brésiliens sont vraiment sympas, dès qu’on demande un renseignement ils engagent la discussion...et ils savent se montrer patients quand on cherche ses mots pour parler.

J’espérai, à Diamantina, ne pas croiser trop de touristes. Je n’ai pas été déçu, durant une journée j’étais le seul client de l’hôtel, le reste du séjour nous étions deux... Hormis en arrivant et en repartant, je n’ai pas croisé un seul étranger pendant le séjour...

Le Minas Gerais, l’Etat -grand comme la France- dans lequel je voyage actuellement, regorge de villes coloniales. L’or fut découvert au début du XVIIème siècle dans le Minas, et jusqu’au dernier quart du XVIIIème siècle, la moitié de l’or du monde fut extraite dans cette partie du Brésil. Même si cela est bien évidemment la partie sombre de l’histoire du pays, j’ai été étonné que cela ne soit pas plus mis au grand jour : l’or du Minas Gerais a été extrait par des esclaves Africains ; cela même qui étaient auparavant exploités dans les champs de canne à sucre de Bahia et de la savane de l’Angola. Diamantina fait partie de ses villes coloniales qui sont apparues le long de la route de l’or reliant le Minas à la côte au XVIIIème siècle.

J’avais décidé de me rendre à Diamantina pour son attrait historique et culturel, mais également car c’est une ville relativement isolée (5h00 de bus de la grosse ville la plus proche, Belo Horizonte) et donc plutôt préservée du tourisme.

Premier constat saisissant lorsqu’on vient de Rio : l’insécurité est (presque) inexistante. J’ai pu sans aucun problème marcher 20 minutes à 3H00 du matin pour rejoindre mon auberge, ou me balader en permanence avec mon appareil photos sur moi. C’est agréable !

Pendant mes 4 jours à Diamantina, je n’ai rien fait d’extraordinaire, je me suis surtout baladé dans la ville et assis pour regarder les gens vivre. J’adore ! Malgré ses 43 000 habitants, j’ai eu l’impression que tout le monde se connaissait à Diamantina. Je n’ai pas passé 10 minutes sans que des gens autour de moi se saluent, prennent des nouvelles et souhaitent un joyeux Noël. Génial ! La ville a en grande partie conservée son apparence de l’époque coloniale, avec des rues sinueuses pavées et une belle architecture.

Durant une grosse matinée je suis allé me balader en voiture et à pied avec une Pauliste (habitante de São Paulo). C’était sympa car cela m’a permit de voir des paysages nouveaux et de découvrir des villages plus reculés.

Mardi soir, et comme ça m’arrive souvent, je suis allé m’asseoir sur des marches de la place principale pour regarder les gens vivre. C’est super intéressant et enrichissant de voir les manières, les relations humaines, les attitudes, etc. des habitants d’une ville. Il se passe toujours pleins de choses. Avec l’altitude (1113 mètres), le temps était frais, mais l’ambiance était très bonne. Les rires et la bonne humeur générale réchauffaient les lieux et les cœurs. Je suis finalement allé m’asseoir à une table pour diner et boire de la cerveja (bière). Mon objectif était clair : créer le contact avec des locaux pour passer la soirée avec eux. Appareil photos, conjugaisons de portugais et guide de conversation sur la table, je dine tranquillement et dégustant ma bière... Une Brésilienne, qui est avec son copain sur une table à côté, engage la conversation dans un mélange d’anglais et de portugais. Alors qu’on discute, l’effet boule de neige se produit, plusieurs tables se tournent vers le « gringo » (étranger) que je suis pour m’entendre répondre. Les gens souris et rigolent de la situation. Lors d’un moment de calme, trois Brésiliennes qui étaient sur une autre table m’invitent à les rejoindre. Banco ! Objectif atteint, je rejoins des locaux pour discuter. L’une d’elles parle quelques rares mots d’anglais, les deux autres pas un seul ; c’est vraiment parfait pour mon portugais ! Après avoir terminé les bières qui étaient sur la table, nous nous sommes rendus dans plusieurs autres bars de la ville, elles voulaient me faire découvrir « Diamantina by night » ! J'ai passé presque toute la soirée à discuter en portugais avec Miria. Super sympa, on a bien rigolé et en plus elle parlait vraiment lentement et avec les bons mots pour que je comprenne, bon exercice de portugais en bonus.

Bref, ce fut vraiment une très bonne soirée de voyage comme je les aime : tu te poses à 21h00 seul sur une terrasse et tu discutes et buvant desbières jusqu’à 3h30 du mat' avec des locaux. Le top !

Ces quelques jours à Diamantina ont vraiment été très sympas, autant l’atmosphère même de la ville que les rencontres vécues.

Malgré tout et après de longues hésitations, j’ai finalement décidé de reprendre la route et de me rendre à Ouro Préto pour passer Noël. Cela ne me dérange pas de passer Noël loin de la France, mais je n’avais pas forcément envie de me retrouver tout seul à l’hôtel ce jour la, ça aurait été un peu glauque. Alors même si une Brésilienne m’avait invitée pour la « seconde partie » de Noël, j’ai décidé d’aller à Ouro Préto. J’ai bien fait car nous sommes une grosse dizaine de jeunes dans l’hôtel et la soirée devrait être sympa.

« Feliz Natal » à tous les lecteurs de TravelSteph.com !

Até breve,

 

Commentaires   

 
#1 St 25-12-2009 23:55
Salut toi!!

Tout à l'air de très bien se passer pour toi, un noël au soleil: original! accompagné de jolies brésiliennes!! lol

gros bisous!

Stéphanie
 
 
#2 Fjord 27-12-2009 17:20
Ces vacances ont l'air sympathiques, notamment niveau rencontre... :P
En tout cas, joyeux noël à toi !
Bisous, bisous
 
 
#3 Miria 27-12-2009 19:47
oi Stéphane, é uma pena que não entendo o frances, para entender melhor seu coméntário sobre Diamantina, mas pelo que eu "entendi", rsrs, eu gostei. Espero que o proximo eu entenda mais, ou que você me mande o comentário em português.RSRSRS
 
 
#4 St 27-12-2009 21:01
Merci Steph et Aline pour vos messages :)


Oi Miria,
Rsrsrs!! Se você quer eu posso traduzir este artigo, mas eu não estou indo para traduzir o site inteiro! Eu estou aprendendo Português e você tem que aprender francês, certo? Rsrsrs