Xi’an : ses musulmans et son armée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mercredi, 27 Août 2008 13:06

Après mon tour à Leshan au milieu des milliers de touristes chinois, j’ai rejoins Chengdu. La capitale du Sichuan a été bien épargnée par le tremblement de terre du 12 mai dernier, dont l’épicentre était à quelques centaines de kilomètres au nord. Durant mes 3 jours sur place, je n’ai pas vu de dégâts, peut-être les dommages avaient-ils été réparés ?

Quoi qu’il en soit, cette ville est plutôt agréable, notamment car il y a peu de touristes ! Les monuments à visiter sont peu nombreux, il y a par contre plusieurs parcs et espaces verts dans la ville ce qui est vraiment rare dans les villes chinoises. Durant mon séjour à Chengdu j’ai passé beaucoup de temps dans les parcs, à simplement observer les gens vivre autours de moi. Jeunes, âgés, hommes, femmes, seul, en couple, avec ou sans enfants, tous les types de profils se retrouvent pour profiter d’un agréable thé dans un espace de verdure sous une agréable chaleur.

Plus que partout ailleurs en Chine, je me suis perdu à de très nombreuses reprises dans les rues de Chengdu. Parfois volontairement…mais souvent contre mon gré. La grande particularité au niveau de l’orientation dans la capitale du Sichuan est que les noms des rues peuvent changer tous les 100 mètres sans aucune raison ; il est pratiquement impossible de se repérer avec un simple plan. Et comme souvent en Chine, les locaux n’ont pas un sens de l’orientation très développé, il m’est arrivé à de nombreuses reprises de me voir indiquer les quatre points cardinaux comme chemin à suivre pour atteindre ma destination, ce n’est pas très pratique ! Et ce ne sont pas les panneaux qui ont pu m’aider…

Difficile de se repérer à l’aide de ce panneau…

Dernière « grosse » étape de mon périple : Xi’an. Un train de nuit m’a permit de rejoindre cette ville située au « centre de la partie Est de la Chine ». Après avoir posé mon sac dans une auberge bon marché (2 € la nuit) j’ai pris la direction des remparts encerclant la ville avec un rectangle long de 14 kilomètres. Cette balade, réalisée en fin d’après midi, était sympa car il y avait peu de monde. Etrange sensation de liberté et de solitude alors que j’étais à seulement 12 mètres au dessus de rues animées. Après avoir réalisé une bonne moitié du parcours, de fortes pluies se sont abattus sur Xi’an. N’ayant aucun endroit pour me réfugier j’ai embarqué dans une « benne » derrière une « moto » avec 3 travailleurs, eux aussi surpris par la rapidité à laquelle la pluie est arrivée. Les quelques kilomètres parcourus à vive allure sur les remparts ne nous ont pas permit d’arriver sous un abri à temps : nous étions complètement trempé et ça faisait bien rire les chinois de me voir comme ça !

Le lendemain matin j’ai rejoins le quartier Hui de la ville, le quartier musulman. Déambulations dans les petites rues animées avant de rejoindre la mosquée. Etrange mélange que ce lieu de culte avec des touches chinoises, notamment les jardins, au milieu d’une influence arabe manifeste.

Mosquée de Xi'an, avec son double caractère chinois et arabe

Quel plaisir de flâner dans ce quartier musulman et de profiter d’excellents kebab, les premiers depuis très longtemps, ou de bonnes brochettes. Il n’y a pas un jour de mon séjour ou je ne suis pas retourné dans ce quartier, tantôt à me perdre dans les rues agitées et tantôt à passer dans des endroits plus touristiques dans lesquelles on trouve quelques boutiques. C’est en me perdant dans un grand marché local que, d’un coup, je me suis rendu compte que mon dentiste était vraiment génial et que pour rien au monde je changerai pour consulter celui qui, sous mes yeux, était en pleine activité !

Un problème de cari, une dent à arracher ? Je peux vous transmettre l’adresse…

Entre mes balades dans le quartier musulman je suis allé voir l’extraordinaire armée des soldats de terre cuite. Vieille de plus de 2000 ans (231 avant JC) et construite sous les ordres de Qin Shi Huang, le premier empereur de Chine, cette armée est constituée de plus de 6 000 soldats et chevaux en terre cuite. Découvert en 1974, l’hypothèse retenue par la majorité des historiens est que Qin Shi Huang voulait continuer à régner après sa mort.

Outre la quantité de soldat, j’ai été particulièrement frappé d’observer que chaque statut est différente. L’expression, la forme du visage, la carrure, la taille, l’allure, etc., toutes sont différentes. J’entendais d’ailleurs un guide dire que chaque chinois peut trouver une statut lui ressemblant (ou l’inverse, à vous de voir !).

Des soldats de l’impressionnante armée enterrée de Xi’an

C’est également complètement fou de se dire qu’il y a plus de 2 millénaires, un empereur ait décidé de faire construire une telle armée. Cela est d’autant plus fou lorsqu’on sait que Qin Shi Huang est également à l’origine de la Grande Muraille. Ces « folies » ou « délires » ont entrainés la mort de centaines ou milliers de personnes, juste pour faire plaisir à un empereur. Impressionnant. Qin Shi Huang s’est-il levé un matin en se disant « je veut une armée enterré avec plus de 6000 soldats. Allez, au boulot les gars » ?!

Bien que plus touristique que le quartier Hui, les rues de Shuyanmen sont assez sympas. Ces rues commerçantes sont animées par des artistes en tout genre : peintres, sculpteurs, etc.

Un artiste chinois dans le quartier de Shuyanmen

Malgré leurs tentatives, je n’ai pas acheté de toile à ramener en France, je n’ai pas assez de place dans mes bagages ! Le spectacle était haut en couleurs avec des hommes et femmes en pleine activité.

Une femme vendant divers types de toiles, à Xi’an

Mes 4 jours à Xi’an sont vite passés et j’ai bien apprécié cette ville. Bien que destination touristique connue, il est vraiment facile d’éviter les autres touristes et de s’imprégner de l’ambiance locale, cela est agréable.

Dimanche soir j’ai pris mon dernier train de nuit de mon voyage, non sans une pointe de nostalgie. J’ai eu le temps de savourer entièrement ce trajet car il nous a fallu, pour parcourir 1 150 Km, 27 heures (42 km/heure de moyenne) !! Me voici depuis lundi soir…« à la maison », je suis en effet de retour à Hangzhou ou j’ai passé 5 mois pour mon stage de fin d’étude. Ca fait bizarre de revenir ici et de revoir certaines personnes… Il me reste deux petites semaines avant le retour en France et encore pleins de choses à vous raconter, continuer à visiter TravelSteph.com !

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 aline 30-08-2008 03:20
Ah ça, la folie des hommes de pouvoir a toujours existé ... Mais être face à cette armée doit être relativement impressionnant ...

Quant au dentiste ... Euh, ben le mien est un peu lunatique mais je crois que je vais le garder finalement ... :P

Profite bien de tes dernières semaines "à la maison" ... ;-)

See ya !!