Beijing (Pékin) : temples, hutongs et grande muraille PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Vendredi, 20 Juin 2008 11:07

Deux nouvelles pour commencer cet article, une bonne et une mauvaise. Je vais commencer par la moins bonne pour en être débarrassé : j’ai un problème avec mon appareil photo. Sur tous les clichés, j’ai une tache sombre, toujours au même endroit. J’ai demandé trois diagnostiques (deux dans des magasins en Chine et un par téléphone en France) et…les résultats sont tous différent. On m’a d’abord dit qu’il fallait changer une pièce (580 RMB, 53€) puis que c’était probablement une poussière et qu’il fallait démonter l’appareil (ce qui me fait perdre les 2 ans de garantie…) avant d’entendre le dernier résultat : c’est juste de l’humidité, il suffit de le mettre au soleil (ou d’utiliser un sèche cheveux) et ça sera bon. Sachant qu’il n’y a pas de soleil mais un temps très lourd et humide, ce n’est pas terrible... Du coup, pour le moment, j’essai de le « faire sécher » dans l’appartement et j’ai racheté des absorbeurs d’humidité. Quoi qu’il en soit, je suis un peu « dégoûté » d’avoir un problème maintenant, seulement quelques mois après l’avoir acheté et au début de mes 3 mois de vacances… Je dois encore rappeler le constructeur pour voir comme procéder, à suivre… D’avance, excuser moi pour les photos dont la tache apparaît (je l’ai supprimé avec Photoshop lorsque c’était possible, mais je n’aurai plus Photoshop à partir de ce soir).

La bonne nouvelle, et pas des moindres : j’ai mon nouveau visa et je peux rester en Chine jusqu’au 07 septembre !! Il faut savoir que depuis le mois de mars il est très difficile d’avoir un visa et de très nombreuses personnes sont obligées de rentrer chez eux plus tôt que prévu. J’attendais donc le verdict avec appréhension, mais tout se passe finalement pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il ne faudra pas que mon avion soit en retard ou annulé car je décolle de Chine le tout dernier jour de validité de ce nouveau visa...

Revenons maintenant sur mon séjour à Beijing dont je vous ai narré les deux premiers jours seulement. Samedi matin, Yohann est arrivée de Shanghai ou il était depuis 2-3 semaines. Yohann était dans la même école et même promotion que moi en France entre septembre et décembre ; il a ensuite réalisé son stage au sein d’un prestataire logistique et il était basé à Canton (à proximité de Hong-Kong).

Nous souhaitions profiter du week-end pour aller faire un tour dans les hutongs de Beijing, loin des cars de touristes. Ces « petites ruelles » comme le signifie leur nom en chinois, sont composées d’habitations précaires et traditionnelles -maisons basses à cours carrés- et de nombreux commerces. Ces charmantes venelles traversant la ville d’est en ouest réunissent encore un quart de la population de Beijing, bien que ce chiffre diminue d’année en année. En effet, de nombreux hutongs sont rasés par les bulldozers pour être remplacés par des immeubles et autre tour s’élevant dans le ciel, ces destructions ont été particulièrement nombreuses ces dernières années en vu des Jeux Olympiques qui auront lieu dans un peu moins de deux mois.

Finalement, après avoir déjeuné dans un hutong, nous prendrons rapidement la direction du Temple du Ciel pour nous abriter de la pluie (ce qui, en fait, n’est pas très malin puisque ce temple est surtout composé d’un grand parc !). Malgré le mauvais temps, nous sommes loin d’être les seuls à visiter le parc du Temple du Ciel ce samedi après midi. Celui-ci est tout de même sympa même si les couleurs ressortent peu.

Même si habituellement nous préférons marcher pour rejoindre les différents points de la ville, cela permet de la découvrir tranquillement, ce qui est quand même l’objectif, nous prendrons un métro pour nous rendre au nord de la ville, au Temple des Lamas. La veille nous étions, avec l’américain et l’espagnol, arrivé juste après la fermeture et je ne souhaitais pas ce cela m’arrive une seconde fois en deux jours ! Autant j’avais été plutôt déçu par la Cité Interdite, très vaste mais pas si extraordinaire que cela, autant j’ai été séduit par ce Temple des Lamas, le plus renommé des temples bouddhique hors du Tibet. Fresques, toits et tapisseries sont jolis, et le bouddha de 17 mètres de haut présent dans la dernière pièce est majestueux. L’horaire tardif permettait d’être assez tranquille.

Le temple des Lamas, Beijing

En soirée, nous nous sommes rendu sur le (fameux) marché de nuit de Beijing. Celui-ci, clairement destiné aux touristes, propose des brochettes de mets très variés. Nous avions l’intention de tester les scorpions dont tout le monde parle mais nous ne les avons pas trouvé, nous nous sommes finalement tourné vers un serpent (ce n’est pas extraordinaire).

Petite brochette de serpent en entrée !

Le dimanche était probablement le pire jour pour nous y rendre mais nous l’avons tout de même tenté : nous sommes allé au Palais d’Eté. Après une bonne heure de transport, 18 Km sépare le centre ville de ce palais, nous sommes arrivé à destination au milieu de dizaines de bus tous pleins de touristes, il fallait s’y attendre…

Le Palais d’Eté est sympa mais j’avoue que la foule m’a dérangé, c’est quand même beaucoup moins agréable de devoir jouer des coudes pour avancer… Du coup, nous avons fait le tour assez rapidement avant d’aller nous rafraîchir à l’extérieur avec une bière à 3Y (moins de 30 cts d’euro).

Notre sens très développé de l’orientation nous a fait voir qu’un seul des trois lacs dont nous voulions ensuite profiter. J’apprendrai plus tard que les autres sont cachés derrière de grands murs et qu’il faut payer pour en profiter…peut-être est-ce la raison qui fait qu’on ne les avait pas vu !

Rien de mieux que l’altitude pour observer une ville dans son ensemble ! C’est pourquoi nous avons été au Parc Jingshan, situé juste au nord de la Cité Interdite. Mais la pollution, ultra présente à Beijing -nous n’avons jamais vu le soleil même quand il faisait « beau » et de nombreuses sources indiquent que respirer l’air de la capitale chinoise revient à fumer un paquet de cigarette par jour !- ne nous permettra pas de voir bien loin, nous pourrons tout juste mesurer la taille et la place de l’immense Cité Interdite dans le centre ville.

Lundi matin, réveil à 6H00 pour partir de l’auberge quelques minutes plus tard, direction la Grande Muraille. Le site le plus populaire est Badaling, à 70 Km de Beijing, mais nous voulions éviter cet endroit qui, d’après tous les témoignages, est vraiment ultra touristique. Nous voulions un peu de tranquillité…et pouvoir marcher sur la muraille d’un point à un autre, tranquillement. Après 1H30 de marche dans Beijing, nous avons embarqué dans un bus qui nous a déposé 50 Km plus loin, à Miyun. A peine descendu du bus, de nombreuses personnes nous proposaient leurs services de taxi en nous indiquant « no bus no bus » ; l’un d’entre eux roulera quelques centaines de mettre à côté de nous en nous faisant régulièrement de nouvelles propositions. Nous les refusons toutes. Puis on demande à des locaux ou prendre le bus à destination de Jinshanling, jusqu’à ce qu’un d’eux nous indique attendre le même bus. Parfait, on ne devrait pas se faire arnaquer, d’autant plus qu’il nous indique que le prix du bus est de 9 RMB. On le suit dans un bus et au moment de payer on apprend que ce n’est pas 9RMB, mais 40 !!! L’homme qui nous a aidé était-il de mèche ? Il paye lui aussi 40RMB, mais se fera-t-il remboursé plus tard ? Cela ne nous étonnerai à peine, mais on remarque que finalement tout le monde paye 40 RMB, ça doit être le vrai prix... On arrive finalement à Jinshanling à 11H30, on a bien fait de se lever tôt !

J’attendais beaucoup de cette Grande Muraille qui, sur les photos, est sympa. Et bien je n’ai pas été déçu ! Absolument immense, cette muraille suit un tracé des plus étonnant à travers les montagnes, un tracé de légèreté qui se balade de colline en colline sans insouciance.

Quelques autres touristes sont présents à Jinshanling, le point de départ de notre balade de 10 Km à destination de Simatai. Par contre, entre les deux, nous serons tranquille en croisant très peu de touristiques…mais en se voyant proposer de l’eau fraîche, des bières ou des t-shirts souvenir dans chacune des 32 tours que nous passons. Des chinois, parfois âgés, font des aller – retour sur la muraille pour proposer des boissons toujours fraîches, étonnant ! Plus étonnant encore, même stupéfiant, sont les difficultés qu’on du rencontrer les hommes qui ont construit cette muraille. Probablement plusieurs milliers d’entre eux ont du périr, il se dit d’ailleurs que ceux qui sont décédés à l’ouvrage ont été enterrés sous la muraille...

Malheureusement, la « Grande Muraille » est surtout un « Grand Raquette Organisé » par les autorités locales. Pour les transports, au départ, à l’arrivée, pour passer sur une passerelle, tous les prétextes sont bons pour nous faire payer un maximum. Et n’espérer pas avoir des réductions étudiantes, elles sont (pratiquement) absences à Beijing (sauf peut-être avec une carte étudiante chinoise). Quoi qu’il en soit, cette balade sur la Grande Muraille était très sympa et ça reste un bon souvenir, que ça fait du bien de sortir des villes et nuages de pollution !

Alors que Yohann visitait la Cité Interdite, ma journée de mardi a été consacrée à des balades à travers la ville, notamment dans les hutongs, en jouant à cache-cache avec la pluie. Dans un élan sportif je suis allé voir le (déjà) renommé stade Olympique de Beijing, construit en forme de nid d’oiseau. Il est étonnant, mais ça reste un stade sportif...

Cette petite semaine à Beijing était sympa, il y a assurément plus de choses à voir qu’à Shanghai qui n’est qu’une capitale économique. Le point noir de Pékin est que tout est payant et tout est cher, j’ai explosé mon budget alors que je faisais attention ! Et encore, ce ne sont pas les Jeux Olympiques. Un Israélien qui était dans notre chambre reviens à Beijing pour les JO -d’ici la il part faire une expédition en Mongolie- me disait par exemple qu’un lit en dortoir dans une auberge de jeunesse allait passer de 40 RMB (3,6€) à…420 RMB (38€) pendant l’épreuve sportive ! Du délire.

Enfin, ça n’a pas échappé aux plus curieux d’entre vous, j’ai mis en ligne les photos de Beijing en les classant par thème. Bonne visualisation !

Je reprends le train ce vendredi soir en direction du sud, j’essai de poster un article très bientôt...

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 Mimine 22-06-2008 13:04
C'est dommage que le temps ne soit pas trop au rendez-vous... Régalez vous bien!!!
 
 
#2 Ma 22-06-2008 16:53
très beau le Temple des Lamas; mais impressionnant tout ce "mur" etds un beau paysage que ..... tu ne dépares pas !!
:P
C'est quand même du bout des lèves que tu manges ton serpent ! :D
Bisous .
 
 
#3 Jeremy Lecour 16-03-2011 11:04
J'ai passé presque 3 semaines à Beijing (avant les JO) et j'ai fait à peu près les mêmes photos que toi ;-)

Dans la série des gourmandises étonnantes, j'ai goûté au crapaud en sauce. Comme pour le serpent, ça n'est pas mauvais, mais c'est décevant.

NB : Je remarque que nous avons trois pays en commun dans nos voyages (Brésil, Chine, Maroc), donc je vais passer un peu de temps sur ton blog (et probablement commenter un peu). Merci d'avoir raconté ces expériences.
 
 
#4 Steph 17-03-2011 02:33
Salut Jérémy,

Merci pour tes deux commentaires ! Bonne lecture et n'hésites pas à en poster d'autres.
Ou vis tu maintenant ?

Até logo,