Villes chinoises : une autre dimension PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Vendredi, 11 Avril 2008 14:48

« Une toute petite ville chinoise », voila l’expression que j’ai l’habitude d’employer –assez justement- pour parler de Linping, la ville ou se situe mon entreprise et où j’habite (plus pour longtemps). Cette « toute petite ville » est tout de même composée de...500 000 personnes, soit plus que Nantes et son agglomération ! Linping était initialement un village, celui-ci s’est énormément développé ces dernières années ; des buildings se construisent d’ailleurs un peu partout. Mais, de fait, la population d’ici est généralement peut éduquée car venant de la campagne –c’est l’une des raisons qui explique que les gens ne parlent pas un mot d’anglais- avec toutes les difficultés que cela entraîne (notamment dans le cadre professionnel). Situé à 30 Km, Hangzhou ne fait pas parti des 10 plus grosses villes du pays malgré ses 7 millions d’habitants...

Pourtant, la Chine est un pays rural avec seulement 36% de la population (en 2002) qui habite en ville...mais cela correspond tout de même à 450 millions de personnes ce qui en fait la plus importante population urbaine du monde !

Dans La Chine au XXIème siècle, Jean-François Dufour indique qu’en 2002 il y avait plus de 300 villes de plus de 200 000 habitants (soit la taille de Rennes ou de Lille) ; ce chiffre a encore du augmenter au cours de ces 6 dernières années. D’après Wikipedia, qui cite le Bureau d'État des Statistiques de la R.P. de Chine, il y avait au 1er janvier 2006 pas loin de 60 villes de plus d’un million d’habitants ! Pour rappel, Shanghai et son agglomération contiendraient 18 millions de personnes, soit presque la population de l’Australie !!

Et plus le temps passe plus les villes chinoises croissent, avec une exode rurale importante. D’après Jean-François Dufour, 150 millions (2,3 fois la population Française) de personnes auraient quittés les campagnes pour rejoindre les villes, entre 1990 et 2002.

Cela créé malheureusement –et assez logiquement- des problèmes d’intégration. Les villes ne sont pas forcément prêtes à recevoir tant de nouvelles personnes ce qui entraîne des tensions entre les habitants. Les populations rurales, plus pauvres, viennent en ville pour gagner d’avantages d’argent. Mais leurs qualifications moins élevés que celles des citadins les cloisonnent à effectuer les emplois plus pénibles et parfois même illégaux (prostitution, délinquance organisée, etc.).

Cette situation est surveillée de près par les gouvernements car cela pourrait déboucher sur un mouvement de contestation de grande ampleur. A titre personnel, je pense que le problème de la Chine dans les prochaines années viendra de cet écart grandissant entre les régions de l’Ouest et celle de l’Est (le revenu moyen urbain est 3,5 fois supérieur au revenu moyen rural).

See ya,