Lorsque l’éloignement devient brutalement difficile PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Vendredi, 28 Mars 2008 11:34

Lorsque l’on choisi de vivre à l’étranger, qui plus est loin de la France, on sait que des évènements difficiles peuvent arriver. Alors on s’y prépare d’avantage, on les anticipe, mais lorsqu’ils vous touchent, ils sont quand même douloureux.

C’est ce qui vient de m’arriver avec le décès, jeudi, de ma grand-mère paternelle. « Mamie » comme nous l’appelions était malade depuis quelque temps, et avant mes départs pour l’Australie puis la Chine, je savais que le risque de ne plus la revoir était élevé. Elle s’est finalement endormie ce jeudi 27 mars 2008, pour rejoindre mon grand-père décédé voici presque 10 ans. Cela fait plusieurs semaines que je savais que cela allait arriver –sa santé se dégradait-, j’avais demandé à être informé au fur et à mesure de la santé de mes proches et je remercie mon père de l’avoir fait. Mais même si on s’y attend, la disparition d’un proche est toujours douloureuse.

Ce qui est inhabituelle et difficile c’est qu’on se retrouve seul loin de tout et de tout le monde, alors que ces moments sont généralement partagés en famille, en s’entraidant et en étant proche. Il y a un sentiment de « rater quelque chose », de manquer une étape : celle du recueillement en famille. J’ai décidé de ne pas rentrer en France pour ce décès, 24 heures d’avion à penser à cela, ce n’est pas une bonne idée. Et rentrer dans un moment de deuil serait difficile.

Non, pour moi, la vie continue. Je vais passer plusieurs jours à y penser très souvent, à partager par la pensée ce qui se déroule en France, à convertir les heures pour savoir ou ils en sont, etc. Mais je vais continuer à vivre, faire du sport et sortir pour m’occuper, me changer les idées et, surtout, ne rien regretter de mes choix de vie. Je les assume entièrement, d’autant plus que j’étais préparé à ce type d’évènement.

Je pense bien fort à ma grand-mère, à « mamie » comme on dit. Elle lisait, sur papier et en différé de quelques semaines, ce site. Merci à elle pour tous les moments qu’elle nous a permit, à nous petits-enfants, de vivre.

See ya et merci, mamie...

 

Commentaires   

 
#1 Pascale mam de Milox 28-03-2008 14:13
Bonjour Stéphane,
Je ressens beaucoup d'émotion dans tes écrits, ça montre ta sensibilité (c'est une grande qualité). C'est sûr que c'est dur d'être seul à l'autre bout du monde dans les moments où on aurait envie de se serrer les coudes tous ensemble. La famille c'est précieux, et tu sais faire vivre les liens qui t'attachent à elle, et ça depuis ton premier départ pour l'Australie.
Comme tu dis, la vie continue et il faut la vivre bien sa vie, la vivre pleinement, pour ne jamais avoir de regrets. Bon courage à toi, et sois heureux !
Pascale
 
 
#2 Aline 28-03-2008 17:24
Hello Steph,

Effectivement, cette situation ne doit pas être facile à gérer pour toi qui plus est loin des tes tiens ...
Mais, comme tu l'as dit la vie continue.
Je ne peux malheureusement pas faire grand chose mais tu as tout mon soutien.
Bon courage ! Garde le moral !

Bisous
 
 
#3 Toothbrush 29-03-2008 06:56
Condoléances Steph, je sais comme c'est dur de perdre un membre de sa famille... c'est une bonne décision de continuer à vivre ta vie sans te laisser casser par ce décès. Je te souhaite bien du courage, mais c'est une décision qui prouve que tu en as ;-)
 
 
#4 Un pens 29-03-2008 09:53
Bref, toujours est-il que les couleurs composants le ciel Australien sont souvent intense. En journée, le bleu est souvent très foncé au dessus de la tête avec un important dégradé jusqu’à l’horizon. Mais le plus impressionnant est le soir lors du coucher de soleil. Nous les voyons moins ici à C........ (car il y a trop d’arbres qui les caches) mais lorsque j’étais dans la ferme précédente (T...... à S........) nous avions le droit, tous les soirs, à d’extraordinaires couleurs. Le spectacle était vraiment magnifique.

"Ces couleurs disparaissent pour laisser la place à un ciel extrêmement étoilé ; il y a beaucoup plus d’étoiles visibles que depuis la France. Par moment il s’agit de « bancs d’étoiles », c’est impressionnant. Et encore j’ai lu que c’était encore plus beau depuis le Q........., notamment vers F........ J’espère pouvoir vous en parler dans les prochains mois....."
========

Votre texte m'a apporté beacoup de réconfort, il y a un an. Aussi j'espère que cette nouvelle étoile brillera longtemps dans votre coeur.
Amitiés
ps : Vos images panoramiques de Chine sont magnifiques.....
 
 
#5 Gwen 30-03-2008 13:34
*hug* ...
 
 
#6 marielle 30-03-2008 14:27
L'enterrement était simple et doux comme ta mamie Stéphane et tu étais parmis nous grace à la bougie que Thomas a posé pour toi sur le cercueil et grace à tes parents qui ont lu ton texte si plein de tendresse et de complicité envers ta mamie !
On t'embrasse très fort et on pense à toi !
a+ ;-)
 
 
#7 St 31-03-2008 13:04
Merci a vous tous pour vos messages, ca fait du bien. :-)
A bientot.
 
 
#8 Biloute 08-04-2008 03:45
Salut Steph,

Mes condoléances pour ta grand-mère. Le deuil est un moment difficile à passer, surtout loin des siens, courage !

Voilà.

Biloute.