Le turnover, sport national numéro 1 en Chine PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mercredi, 27 Février 2008 11:48

En Nouvelle-Zélande, c’est le rugby, en Australie, le footy, au Brésil, le football et en Chine, le turn-over. Voici les sports favoris de quelques pays (pardon, je craque !! ;)).

Le turn-over –terme anglophone- est un indicateur permettant de mesurer le renouvellement du personnel dans une entreprise donnée. Plus celui-ci est élevé plus le personnel change souvent (et donc par définition reste peu longtemps). En général, en Europe de l’ouest, le turn-over est assez faible. Lorsqu’il est élevé cela est souvent synonyme de mal être au travail ou de difficultés professionnel. Cet indicateur est important et très utile pour les services ressources humaines.

Mais le turn-over est aussi lié à la culture des personnes d’un pays ou d’une région. Ce qui en France peut être mal vu (changer trop souvent d’entreprise par exemple) ne le sera pas forcement dans les pays anglo-saxons. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’en Chine, ou la culture est très éloignée de celle occidentale, le turn-over ne dérange pas et c’est une pratique ultra courante.

Celle-ci est ponctuée d’une importante saisonnalité au moment du nouvel an Chinois. Comme j’ai eu l’occasion de vous le relater à plusieurs reprises, les gens rentrent tous chez eux pour passer cette grande fête en famille. Comme certains habitent à plusieurs milliers de kilomètres de l’entreprise et que les temps de trajets sont longs, il est normal d’avoir de nombreuses absences lors du retour de congés du nouvel an. Les absents reviendront peut être dans quelques jours, dans quelques semaines...ou jamais !!

Les « primes » annuels sont distribuées juste avant les vacances du nouvel an Chinois. Une fois dans leur famille, certains décideront donc de ne jamais retourné dans leur ancienne entreprise, et ils iront chercher un nouveau travail ailleurs.

Outre la différence de conception, cela est bien évidemment difficile à gérer pour les entreprises. Celles-ci mettent donc (du moins certaines) des plans pour fidéliser au maximum les équipes. Les retours de congés du Chinese New Year sont donc pleins de surprises !

PS : cet article a été écrit pendant les vacances du nouvel an à partir de nombreuses discussions avec des locaux ou des expats’, il n’y a donc rien de personnel dans cet article, c’est vraiment « vie locale » ;)

See ya,