Mardi 26 avril 2005 : Ouarzazate ==> Goulmima PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mardi, 26 Avril 2005 16:47

De nombreux kilomètres en 4x4 où nous avons découvert de magnifiques paysages. Passages de montagnes arides à des oasis. Quelques arrêts pour profiter du paysage. Passage de col de montagnes jusqu’à 2100 mètres et beaucoup de pistes. Pause déjeuner chez notre guide ou, après un bon repas, nous avons visité une Kasbah dont il a la responsabilité. Celle-ci n’est plus habitée par des hommes mais elle a été restaurée de belle manière et elle sert toujours pour des animaux. Son architecture est typique avec des pièces autour d’un carré central et la vue est magnifique grâce à une hauteur importante.

Nous avons ensuite repris la route et traversé plusieurs oasis et de grandes plaines. Nous avons été marqués par le fait qu’il arrive de croiser des gens à pied en plein milieu de reg alors que le village le plus proche est à 7 ou 10 km. Prix spécial pour un jeune qui faisait des pompes (après un footing) dans le désert !!! Plus nous roulions plus nous pouvions observer de modifications vestimentaires mais également architecturale.

Arrivée à Goulmima en fin d’après midi. La première chose qui nous a impressionné est le « voilage » des femmes. Elles sont pratiquement toutes voilées et en tenue totalement noire, pour la plupart on apercevait seulement les yeux. Impressionnant.

Après avoir déposé les affaires chez nos hôtes, une Bretonne, nous sommes allés visiter le Ksar de la ville. Visite réalisée par un jeune guide local qui nous a automatiquement proposé ses services (pas dur de voir les touristes dans ces villes !). Nous avons tous les 6 été très impressionnés par cette visite. Il s’agit d’une ville fortifiée avec des passages obscurs éclairés seulement par des puits de lumière. Peu d’espace entre les maisons pour garder la fraîcheur mais également pour communiquer facilement avec les voisins et pour « se protéger des envahisseurs ». Plus de 250 familles vivent dans ce Ksar construit au XVème siècle. Contrairement au reste de Goulmima, beaucoup de femmes n’étaient pas voilées et toutes discutaient avec nous sans retenue. Certaines étaient même assez découverte…et très mignonne ! Tous les enfants nous disaient « bonjour, ça va ? » et plusieurs marchaient avec nous lors de notre visite. Excellent contact avec la population. Ce ksar est un énorme labyrinthe dans lequel certaines personnes passent leurs journées pour rester dans des endroits frais. La logistique est très importante : organisation rigoureuse des canaux d’irrigations, récolte organisée des déchets, etc.

Cette visite à été le fait le plus marquant de notre séjour. D’ailleurs ce lieu est tellement étonnant et impressionnant de par son fonctionnement mais également sa population que je ne peux vous le décrire avec plus de détail, il faut le vivre pour le comprendre donc...allez sur place pour visiter !