Nimbin le mardi grass PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Dimanche, 06 Mai 2007 15:20

Non, aucune erreur s’est glissée dans le titre, j’ai bien voulu marquer « mardi grass ». Il s’agit en effet d’un « festival » qui se déroule actuellement dans la petite commune de Nimbin (1300 habitants).

Nimbin, situé à une heure de route de Byron Bay, est une ville étrange depuis 1973, année ou s’est déroulé L’Aquarium Festival, manifestation expérimentale organisée par l’Union des étudiants Australiens. Depuis cet évènement, Nimbin est devenu le lieu de prédilection des babas cool.

Cette virée faisait partie de mon programme et lorsque j’ai acheté le ticket hier j’ai appris que s’y déroulait actuellement le « Mardi Grass ». Pour les non anglophones et les non initiés – toutes les générations lisent ce site ! – « grass » signifie « herbe » et cela désigne la marijuana (le cannabis, la drogue). Cela vous donne une petite idée de l’ambiance…

Au milieu des (très) nombreux touristes, se trouvent effectivement des babas cool, des vrais de vrais avec les dreadlocks ou cheveux longs, la barbe, le pantalon qui va bien et, très souvent, le joint à la bouche (pour le second âge, un joint est une sorte de cigarette avec de la drogue dedans). Nombreux également sont les « touristes » qui passent quelques temps sur place pour, souvent, consommer facilement et « sans problème » du cannabis, on les reconnaît souvent à leur look (même si l’habit ne fait pas le moine) ; j’ai entendu beaucoup de francophone dans ces gens la. Bref, les tenues et styles les plus extravagants se trouvent concentrés dans cette petite ville perdue au milieu de rien. De temps à autre, on aperçoit également une personne allongée par terre, en train de « comater », mais c’est normal, il ne faut pas s’en faire (même si elle est toujours la 4 heures plus tard…).

Cette période de Mardi Grass est l’occasion de profiter encore plus pleinement des « produits locaux » tout en faisant la fête. Ce dimanche, nous avons également eu le droit à un défilé traversant la ville – 500 ou 700 mètres – dans lequel les slogans demandaient tous la légalisation du cannabis. Evidemment de nombreux babas cool se trouvaient dans le cortège, c’était marrant. Bien entendu vous pouvez voir tout ça en image dans les albums photos ;)

Nimbin tourne entièrement autour de cette « philosophie », que ce soit les magasins – qui proposent différentes herbes et tous les produits dérivés, notamment à l’effigie de Bob Marley – ou même les musées ! Bien entendu, de nombreux dealers se trouvent un peu partout pour la plus grande joie (ou pas) des touristes. Je n’y connais absolument rien mais les prix avaient l’air assez bas, 15$ (10€) pour un sachet de 20 grammes (ce qui fait un peu de volume mine de rien).

Se pose quand même la question de la légalité, ou plus exactement de l’illégalité puisque ces drogues sont interdites en Australie. Lors de notre arrivée à Nimbin le conducteur du bus nous a demandé de ne pas ramener de cannabis car les contrôles en sortie de ville sont fréquents (pour ne pas dire permanent). Toute l’après midi je me suis donc dit que le cannabis était interdit en Australie mais « toléré » voir même « autorisé » dans cette petite ville. Par contre, il faut consommer sur place. C’est du moins ce que je ressentais en voyant tout le monde dealer des sachets ou se balader avec des gros joints à la main, le tout sans se cacher (voir, au contraire). Mais, en fin de journée, j’ai aperçu un groupe de jeunes se faire fouiller par la police et celle-ci à confisquée les sachets de marijuana. Certains disaient que c’était pour la consommation personnelle des agents de police, tout ça gratuitement, possible mais bon... Donc, au final, je ne sais pas trop comment cela fonctionne alors que c’est de notoriété publique qu’il y a du cannabis partout et en grande quantité dans cette petite ville. Je n’ai pas le temps de faire de recherches sur internet, si vous avez des infos n’hésiter pas à les poster en commentaires.

Bref, cette journée était « intéressante » car j’ai un peu découvert un autre mode de vie, une autre culture bien plus éloignée de la mienne que celle Australienne ! Cependant on a vite fait le tour donc le temps a été un peu long par moment, probablement car je ne consommais pas…

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 Bob 07-05-2007 10:48
Juste un truc man: C'est par mariroina, mais marijuana. C'est de l'espagnol et ça veut dire Marie Jeanne.

Aprés le glaouisch, va falloir que tu prévois un an à la Jamaïque, pour apprendre l'Espagnol!!!!

Be cool!!!
 
 
#2 St 07-05-2007 10:52
Ha, nickel, merci. J'ai cherché l'orthographe sur internet (!!) mais j'en étais pas sur.
Je vais corriger l'article, merci pour ta précision Bob (?!).