Grand vide PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Vendredi, 23 Février 2007 06:07

Fin janvier, lorsque je suis arrivé dans la ferme de Turnbull pour travailler en fruit picking, le camp était plein, nous étions environ 70 personnes. Je suis arrivé à la plus forte période, le camp s’était alors rempli en deux jours. Une semaine plus tard quelques personnes étaient partis pour des raisons diverses (mal du pays, copain/copine qui arrive en Australie, etc.) mais d’autres étaient arrivée donc l’ambiance restait sympa et présente. Deux semaines après le début du boulot une grande majorité des membres de notre groupe de picking étaient partis, en général car leurs programmes incluaient seulement deux semaines de travail, le temps de renflouer les caisses avant de repartir voyager. Depuis vendredi dernier (16 février) le camp avait perdu beaucoup d’âme, les soirées étaient beaucoup moins sympas et il arrivait de se retrouver à 5 dans la pièce de vie, alors qu’auparavant il y avait au moins 15 ou 20 personnes en permanence.

Malheureusement l’avant dernière étape est arrivée ce vendredi puisque le picking des poires est terminé depuis jeudi donc tout le monde à été remercié. Je fais parti des « survivants » car l’un des boss sait depuis longtemps que je veux travailler le plus longtemps possible ici et comme il est content de mon boulot il s’est arrangé pour me faire intégrer l’équipe des pickers de pommes. Au niveau boulot c’est sympa mais au niveau de la vie sur le camp c’est…carrément chiant ! Nous sommes maintenant une dizaine à vivre encore ici dont de nombreux Australiens « pickers professionnel » qui passent leurs journées à bosser…et leurs soirées à boire des bières comme des trous. Bref, la bonne ambiance qu’on avait il y a encore 10 jours avec pleins de backpacks a totalement disparue, maintenant les soirées sont mornes et ce n’est pas bien drôle.

Je me suis renseigné pour savoir combien de temps je pouvais encore travailler ici (jusqu’à ce que la saison soit totalement terminée) mais je n’ai pas réussi à avoir de chiffre précis ; je pense qu’eux même ne savent pas très bien. Mais c’est probablement 1 ou 2 semaines, ensuite je chercherai une nouvelle fermes pour continuer mon picking…jusqu’au 26 avril si je tiens le coup (mais je ferai sûrement une pause de 2 ou 3 jours minimum un moment ou un autre).

C’est un sujet que j’ai déjà abordé mais qui refait toujours plus ou moins surface lorsqu’on rencontre pleins de nouvelles personnes, on passe du bon temps ensemble et ensuite on se quitte tous pour partir à droite ou à gauche. Peut-être car nous « galérions » ensemble au boulot mais j’ai le sentiment d’avoir créé des liens plus forts avec les personnes connus ici depuis 3 semaines qu’avec les copains de l’école (alors que cette période à durée 3 mois). Outre la raison évoquée plus haut je pense que c’est aussi du au fait qu’à l’école la majorité des étudiants étaient assez « scolaire », ils étaient en Australie pour les cours d’anglais et rien d’autres (ou presque) ; alors qu’en fruit picking on rencontre surtout des voyageurs, des personnes qui ont déjà fait pleins de choses, des visions de la vie vraiment différentes, etc. Lorsque j’aurai terminé le fruit picking (dans longtemps, je sais, mais je suis obligé d’y pensé pour passer cette période qui n’est pas la plus fun de mon année !) il est possible que je monte vers Brisbane et Cairns pour retrouver des copains du fruit picking, ça serait bien sympa ! Et puis je n’oublie pas non non plus « le Marseillais » du camp qui a prévu d’aller en Nouvelle-Zélande en même temps que moi (2008) et qui m’a dit, il y a quelques jours en terme de conclusion d’une discussion, « ok, ça marche, on se retrouve à Hobart en Nouvelle-Zélande »… Rassurez-vous, je vais lui offrir une carte !

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 Stephane 24-02-2007 02:56
Petit rectificatif : les Aussies qui sont encore dans le camp ne passent pas leurs soirees a boires, mais leurs journees a "se bourrer la gueule". Ce matin a 9h00 ils tournaient deja a la biere...
 
 
#2 Julie 24-02-2007 04:33
Hello Stephane,
je comprends ce que tu ressens, pour moi aussi c'etait vraiment dur de quitter Carnarvon apres avoir partage des moments de galeres, de fous rires, des bonnes soirees, des grosses journees de boulot avec mes mates. Mais ce qui ets genail c'est que je suis toujours en contact ave cma mate Allemande Doerte, qui etait la a mon anniversaire a Perth....comme quoi c'ets possible de creer de reelles amities et de garder contact meme en n'etant pas juste a cote!!

Bon courage avec tes pommes..et avec tes alcooliques!!
See ya
 
 
#3 Stephane 25-02-2007 05:46
Yep, merci pour ton message Julie. Je pense (et j'espere) aussi que c'est possible de creer de vrais relations d'amitie meme si on se disperse partout dans le pays ou dans le monde. Mais je suis persuade que j'en reverais plusieurs connus ici a Mooroopna.

See ya,
 
 
#4 Sol 26-02-2007 22:36
Je te souhaite bon courage pour finir tes boulots et pense à toi de mon Espagne calieente! Et oui, il fait souvent 20° et qq, pour un mois de février, j'estime que c'est pas mal!!
Bisous!!
 
 
#5 St 27-02-2007 00:58
Pour l'hiver en Australie, il suffit d'aller à Darwin ; le climatest tropical et reste chaud et sec (voir trop !).
En tout cas merci pour ton message, il m'en reste des bins à faire...