Jusqu’au bout PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Dimanche, 14 Janvier 2007 12:42

Après avoir été retardé d’une semaine pour permettre aux derniers concurrents de réparer leur bateau et de prendre du repos, le départ de la seconde étape de la Velux 5 Océans à été donné ce dimanche.

Cette régate planétaire se court en solitaire, on retrouve donc une seule personne à bord de chacun des bateaux engagés. Cependant, des équipiers sont autorisés à embarquer à bord du départ du ponton jusqu’à 5 minutes avant le coup de canon annonçant le début de la course. Cela permet d’aider le skipper pour la sortie du port mais également pour préparer les voiles, notamment la Grand Voile qui est lourde (environ 150 kg). Puis, avant d’atteindre les 5 minutes du départ les équipiers doivent débarquer du voilier en régate.

Après ces quelques semaines de travail au sein de l’écurie Cheminées Poujoulat, je faisais partie des 3 équipiers accompagnateurs jusqu’au départ. Moi qui ai l’habitude de regarder ce type de départ à la télévision, ça change. Cette fois-ci, sans être vraiment de l’autre côté (ce n’est pas moi qui pars régater) j’étais « entre les deux ». Lorsque l’on a quitté le ponton il y avait de nombreux appareils photos et caméras braquées sur Bernard ; pour ma part j’essayais de me faire le plus discret possible mais ça surprend de voir autant de monde regarder dans l’axe du bateau. Et, surtout, ce sont les derniers moments avant une grande aventure, partir faire 15 000 milles en course dans les océans les plus difficiles, ce n’est pas rien. Puis, quelques minutes plus tard nous étions plus que tous les 4 (Bernard le skipper, Jeff le préparateur, Philippe qui est navigateur / maître voilier et moi) dans le cockpit en train de sortir doucement du port, tranquillement. Derniers moments paisibles entre copains avant que l’un d’entre nous se retrouve seul pour une longue période (environ 55 jours).

Vient alors les phases classiques d’un départ de régate. Nous prenons la direction de la ligne de départ tout en hissant la Grand Voile. L’étape suivante consiste à choisir la voile d’avant ; nous hésitons entre le grand et le petit genaker donc nous mettons les deux sur le pont. Juste avant le temps limite, nous choisissons le petit genaker, l’installons et rangeons le grand.

Comme prévu dans la procédure, un zodiac nous suit en permanence et, juste avant le signal préparatoire (5 minutes avant le départ) nous sautons – Philippe, Jeff et moi – dans un zodiac et nous laissons Bernard seul à bord. Au moment ou tu descends du bateau et que tu te dis « t’es la dernière personne avec qui il a eu un contact physique avant environ 55 jours », ça fait un peu bizarre.

Nous restons à proximité de Cheminées Poujoulat qui se prépare à prendre le départ. Bernard Stamm coupe la ligne en première position, après avoir doublé Robin Knox - Johnston. A bord de notre zodiac nous suivons un moment Bernard qui glisse en tête de la flotte. Puis après lui avoir dit une dernière fois au revoir et bonne route, nous reprenons le chemin du port, tout en passant saluer chacun des 4 autres concurrents. Cheminées Poujoulat disparaît alors rapidement à l’horizon, la course est partie et vraiment partie. Maintenant je vais suivre sa progression sur son site internet et sur celui de la course, go go go Bernard !

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 MAtth 14-01-2007 13:23
Espece de chanceux ... oui Monsieur je suis jaloux :P :P :P
 
 
#2 thibo 14-01-2007 17:33
moi je dis félicitations!
Tu as toujours voulu sur les "gros bateaux"
1ere fois : bateau au port de cammas (jétais là 8)
après un tri, je sais plus le quel
et maintenant au départ de course avec Stamm
Chapeau bas!!

ps : la prochaine étape c'est toi qui fait la course
 
 
#3 Sol 14-01-2007 20:18
Je suis d'accord avec Thibaud, c'est super et la prochaine fois, c'est toi qui part!! Très contente pour toi!!
 
 
#4 St 15-01-2007 07:39
Avant de partir, il me reste pleins de gros bateaux à tester (Orange II, maxi, etc.)...