Backpacker et avenir PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Mercredi, 10 Janvier 2007 00:56

Comme je vous l’indiquais dès la semaine dernière, j’ai quitté samedi ma collocation avec « l’autre fou ». Vendredi soir, alors qu’il devait me rendre mon argent le lendemain matin il m’a fait le coup « je n’ai pas d’argent, revient dimanche » ; cela était juste pour m’embêter car il connaissait depuis 3 jours la date à laquelle je quittais la collocation. Dimanche matin je me suis rendu sur place mais il n’y avait personne. Après avoir convenu d’un rendez vous, je me suis fais lundi soir une « soirée transport », en partant de Fremantle vers 20H15 pour y revenir seulement 3 heures plus tard. Cela n’était pas super intéressant (!!) mais cela n’est pas grave car il m’a rendu ma caution et ma semaine de loyer payé à l’avance, et ça c’était vraiment important. Il pouvait difficilement être plus désagréable – pas de bonjour, pas un mot à part « je n’ai pas de monnaie » et « je n’ai pas ton numéro appelle moi » (à propos du courrier postal que je pourrai encore recevoir). Bref, une belle tête à claque mais je me suis retenu, j’avais mon argent et la était l’essentiel.

Après avoir passé la nuit de samedi à dimanche dans un backpacker à Perth, je suis depuis dimanche installé Fremantle. Cela est tout de même beaucoup plus pratique puisque je suis à environ 15 minutes du bateau.

Ce nouveau backpacker n’est pas extraordinaire, les douches sont minuscules, sales et insuffisantes, l’ensemble du bâtiment n’est pas en très bon état, etc. Ce n’est pas le meilleur de la ville mais au moins je ne suis plus avec « l’autre taré » de colocataire et je suis proche de mon lieu de travail, le bilan est donc largement positif.

Concernant mon avenir proche – les prochaines semaines – j’avais prévu, ou plus exactement pensé, partir travailler en fruit picking (ramassage des fruits). Cette phase sera très probablement la moins intéressante de mon séjour Australien car le travail est inintéressant, difficile et les horaires sont souvent assez conséquents. Mais c’est tout de même nécessaire pour renflouer les caisses et pour une histoire de visa (je développerai plus tard). Cependant, mon mal de dos risque de compromettre mes plans car cela ne me semble pas raisonnable de faire des travaux physiques exigeants pour le dos alors que celui-ci n’est pas en grande forme. Je suis donc assez embêté car je ne sais pas quoi faire, sachant que je n’ai pas envie de prendre de congés. Je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que je sois entièrement rétabli dans les 2 ou 3 prochains jours…

See ya,

 

Commentaires   

 
#1 Emma 11-01-2007 12:34
Je suis morte de rire toute seule, parce que j'ai eu une drôle d'image en tête:
En Espagne, ce sont des équatoriens qui font le fruit picking, et comme tout le monde le sait, ils sont tout petits (1m60 maximum), alors je t'imaginais, toi, grand comme tu es, au milieu de liliputiens...
Ok, je suis désolée, mon cerveau est fatigué en période de partiels.
Bisouus
 
 
#2 Albane 11-01-2007 12:40
Bon maintenant, nous pouvons être rassuré, tu ne risques plus de te faire taper dessus à chaque fois que tu rentres chez toi!!
Tu dois être bien soulagé quand même!!!
 
 
#3 St 11-01-2007 14:34
C'est clair que pour le fruits picking, je n'ai pas la taille idéale. Heureusement mon dos va mieux, pour le moment...

Albane, c'est clair que maintenant c'est plus safe. En même temps je suis peu au BP, j'y ai diné qu'une seule fois pour le moment (sur 4 soirs).
 
 
#4 thibo 12-01-2007 19:55
13 semaines de fruit picking, courageux, mais à la limite arrange toi pour être le mec qui conduit le tracteur pour ramasser la collecte des autres!! ^^
good luck
 
 
#5 Stephane 13-01-2007 00:37
Bonne idee mais...je ne pense pas que ce soit possible !
Sinon c'est clair que 13 semaines, c'est vraiment long. Si c'est trop dur je les ferais en plusieurs fois.